La valeur de vos mots, la cohérence de vos gestes

Aujourd’hui, je vais revenir sur les base de l’éducation canine, à savoir : VOUS ! Et oui, le maître, est le centre de tout ! Vous êtes le référent de votre chien.
Pour faire simple, un chien c’est 20% d’inné, et 80% d’acquis (ou d’apprentissage) : en résumé, votre chien sera à 80% ce que vous en faite !
 
Pour nous comprendre, le chien va se baser sur plusieurs choses :
  1. Notre posture et nos gestes (position du torse / des épaules, vitesse de déplacement, trajectoire d’approche, direction et durée du regard…etc..)
  2. Notre voix (les ordres, les intonations)
  3. Nos phéromones (femme ou homme ? adulte ou un adolescent ?…)
Le chien va analyser tous ces signaux pour essayer de nous “décoder”. On appelle cela la “congruence” des messages.
 
Notre corps
Ainsi si j’incline le torse vers l’avant lorsque je suis face à mon chien, il interprète cette posture comme plutôt menaçante. Si je “rajoute” un regard fixe droit dans les yeux, et que j’avance vers lui de face, mon message est clairement non amical !… Et c’est pourtant la posture que beaucoup de gens prennent pour dire bonjour à un chien qu’ils ne connaissent pas ! Quel choc pour le toutou ! “Non seulement on ne se connait pas, mais en plus tu me fais peur…voire tu me menaces!”… Ne soyez alors pas surpris si la réaction du chien n’est pas celle que vous attendiez.
En revanche, si je suis bien droit, que je regarde sur ses flancs (je peux même ne pas regarder le chien) et que j’avance vers lui de manière détournée (un peu de biais / par le coté), je lui envoi un message d’apaisement….
Regardez vos loulous lorsqu’ils approchent l’un de l’autre…on en apprend beaucoup !
 
Notre langage
Un chien peu comprendre entre 20 et 100 mots (500 pour un champion mondial) et peut extraire les mots qu’il comprend d’une phrase entière. Si vous utilisez différents mots selon votre humeur / le contexte pour un même ordre, le chien ne comprendra plus l’ordre (cela créé une incohérence).
L’intonation de votre voix doit venir renforcer l’ordre (voix enjouée pour le jeu/la récompense), voix neutre (et surtout pas agressive) pour un ordre : si vous rappelez un chien avec impatience/colère : il y a peu de chance qu’il revienne !
 
La cohérence
Si vous souhaitez que votre chien vous obéisse, il faut qu’il y ai une cohérence entre vos mots ET vos gestes ! Si vous voulez que votre chien se calme, ne dite pas seulement “stop” d’un ton autoritaire et énervé : soyez simplement calme et assuré ; si vous ne voulez pas que votre chien joue, ne dite pas seulement “c’est fini”, alors que vous relancez la balle ; si vous voulez que votre chien revienne, ne vous contentez pas de l’appeler : félicitez le TOUT LE TEMPS lorsqu’il revient (même s’il s’était sauvé !). Tout est une question de cohérence entre vos mots, votre posture et vos actes.
Et n’oubliez pas, le nom de votre chien n’est pas synonyme de rappel (!)…il faut un mot associé à l’ordre : “Viens”, “Ici”, “Au pied”….
Inutile également de demander un “assis” tout en jetant une balle : vous n’êtes pas cohérent ! Et il est normal que le chien ne vous obéisse pas. En revanche, demandez un “assis” PUIS une fois le “assis” obtenu, jetez la balle (c’est la récompense de son bon comportement), là c’est cohérent !
 
L’association
L’apprentissage avec une association mot / geste est un formidable outil lorsque cela est fait de manière cohérente : non seulement cela aide le chien à comprendre (on accompagne : par exemple on montre la paume de sa main au chien pour le “pas bouger”) et lorsque cela fonctionne, vous pourrez simplement donner un ordre par un geste de la main. Ce sera très utile si une fois plus âgé, votre compagnon devient dure de la feuille !
 
La valeur des mots
Et pour que votre chien vous écoute, votre parole doit avoir de la valeur : votre chien y prêtera d’autant plus attention qu’elle sera rare. Et il comprendra plus facilement si votre ordre et court.
Si je veux demander à Mamba de s’asseoir, je lui dis juste “Mamba, assis”. Et je ne dis l’ordre qu’une fois. Elle n’est pas sourde !
Si je lui disais “Mamba, mon chien, allez vient me voir, comme tu es belle, tu fais un joli assis ? Aller fait moi plaisir, t’as pas envie ? Aller, tu sais ce que c’est pourtant ? Mamba, Mamba, aller, on s’assoie, tu peux le faire, allez ma grande….”
Et bien elle ne s’assiérait pas ! Tout simplement parce que mon ordre est noyé sous un flot de paroles inutiles. Et en plus ma parole perdrait de sa valeur : comme le chien ne comprend rien, il en déduirait qu’il n’y a rien à comprendre… En d’autres termes… je l’aurais saoulée !
 
En conclusion : la précision et la cohérence !
Pour vous faire obéir de votre chien, il faut donc être précis dans vos directives et vos demandes. Vous aurez alors une réponse tout aussi précise. C’est aussi simple que cela !
 
A bientôt.
Sylvain.