LA WAF COMPANY ® - Sylvain WUATTIER, éducateur canin
Comportement canin

Les prérogatives chez le chien (2/4) : les contacts et les initiatives

Suite de ma série sur les quatre grandes prérogatives (ou privilèges) existant chez le chien :

  1. La nourriture
  2. Les contacts et les initiatives
  3. La gestion du territoire et des déplacements
  4. La sexualité

L’accès du chien à ces prérogatives et la gestion de ces prérogatives par les maîtres va directement influencer le comportement de votre chien. Après avoir évoqué la nourriture, je vous parle aujourd’hui de la gestion des contacts.

La gestion des contacts et les initiatives

Que sont les privilèges associés aux contacts et aux initiatives ? Voici quelques exemples :

  • Un chien qui est toujours à l’initiative de la demande de jeu (et sa demande de jeu est toujours satisfaite, même s’il demande de manière “impolie” en aboyant ou en grognant par exemple)
  • Un chien qui n’accepte pas la phase d’arrêt de jeu et/ou qui décide lui même lorsque le jeu est fini
  • Un chien qui vient accueillir les visiteurs avant les maîtres (chien devant le maître, qui passe les portes avant)
  • Un chien qui ne se laisse pas toucher / caresser
  • Un chien qui réclame les caresses en touchant le maître, en le léchant, en insistant.

Suite à mon précédent article, si vous vous êtes rendu compte que votre chien avait de nombreux privilèges liés à la nourriture, il peut être intéressant désormais de savoir si votre chien est également un “gestionnaire” ; c’est à dire qu’il gère les contacts avec les humains et les prises d’initiatives.

Pourquoi limiter ces privilèges ?

Mais alors me direz vous… est-ce “mal” si mon chien gère les contacts et les initiatives ?

Et bien tout dépend de la façon dont il les gère ! Et si votre chien a aussi accès aux 3 autres prérogatives, c’est bien ce “cocktail” qui peut rendre votre vie infernale avec votre poilu.

Et d’une manière générale, il est souvent peu agréable d’avoir un chien qui mord (ou qui vous attrape par le bras) pour réclamer à jouer ou un chien qui saute sur les visiteurs…

La solution : l’apprentissage des bonnes manières

Pour éviter que votre chien ne gère les contacts il vous faudra travailler son éducation, tout simplement. Et il faudra apprendre à votre chien à supporter un minimum de frustration (il est évident que vous ne pouvez pas répondre positivement à toutes ses demandes de jeu) et à travailler ses auto contrôles (capacité du chien à gérer ses propres émotions).

Je vais reprendre l’exemple de Mamba : petite et adolescente, elle mordillait beaucoup, cela frôlait même la morsure lorsque son excitation était à son comble, en phase de jeu notamment ou pour demander à jouer. Il a fallu canaliser tout ça !

Aujourd’hui, avec elle, les règles sont les suivantes :

  • Je ne la laisse pas être systématiquement à l’initiative des demandes de jeu : JE lui propose également des parties de jeu (en effet, si vous ne proposez jamais à votre chien de jouer avec lui, il en déduira que ce n’est pas vous qui décidez !)
  • Si elle me demande une partie de balle, elle doit le demander poliment et calmement (elle vient s’asseoir avec son jouet et attend)… Mieux : j’ai même pris l’habitude avec sa planche à buzzers de la faire travailler ! Elle doit appuyer sur son buzzer “une partie” pour demander à jouer.
  • Elle sait que même si elle demande poliment, je peux parfois refuser si je suis occupé (pour cela, je lui ai appris le mot “après”).
  • Je ne lui laisse que peu / pas de jouets à disposition lorsque je suis à la maison : les jouets sont ma propriété, pas la sienne. A l’issue de chaque partie de jeu, elle me rend le jouet (et je la félicite toujours de “donner”)
  • Lorsque je vais terminer la partie de jeu, je l’informe que la séance va prendre fin, avec un petit mot qui signifie “c’est le dernier lancer” ! Elle sait ainsi que la séance est finie : elle ne réclame plus.
  • Si des visiteurs viennent à la maison, elle attend dans son panier ou derrière moi que je lui donne l’autorisation d’aller “dire bonjour” aux invités
  • Elle ne saute JAMAIS sur personne. 
  • Je suis à l’initiative des séances “papouilles” (cela n’a jamais été son truc !) et je lui ai appris à aimer cela et à se laisser toucher sur tout le corps, notamment pour pouvoir la soigner, la brosser, chercher d’éventuelles tiques en retour de ballade…

Ces apprentissages ont nécessité du temps et des récompenses. Je la félicite toujours encore aujourd’hui pour qu’elle continue à bien se comporter.

En conclusion

D’une manière générale, limiter les prérogatives liées aux contacts et aux initiatives consiste tout simplement à faire un travail d’apprentissage avec votre chien : lui apprendre la patience, la frustration…bref.. les bonnes manières !

La suite avec le prochain article sur les prérogatives liées à la gestion du territoire et des déplacements

Amicalement

Sylvain.

error: Contenu protégé © LA WAF COMPANY